Cité Amitié 1977-1983 : Madjid MADOUCHE

Sommaire

Plusieurs nationalités composaient cette population, par ordre de grandeur : portugaise, marocaine, algérienne, turque, yougoslave, tunisienne, espagnole, italienne.

Madjid MadoucheJ'ai travaillé sur la cité Amitié de 1977 à 1983, engagé comme directeur adjoint, chargé de la gestion et de l’animation.  Au bout d'une année d’exercice, j'ai souhaité  abandonner la gestion au bénéfice de l'animation qui correspondait plus à ma nature.
J'ai privilégié l'animation en direction des jeunes tout en inscrivant les adultes et parents dans la construction et la réalisation des nombreux projets.
Qui dit animation dans la cité de transit Amitié, dit intervention dans la plupart des domaines de l'action socioculturelle.  Lorsque se posait un problème familial qu'il s'agisse de relation parents-enfants, de scolarité, de divertissement culturel, sportif ou autre, les familles ou institutions s'adressaient à moi. J’étais un peu, le grand frère pour les jeunes, l'empêcheur de tourner en rond  pour les parents ; il faut dire que je n’étais pas toujours d’accord avec certaines attitudes qu’ils avaient avec leurs enfants.

Partager cette page :
  • Créer des passerelles entre les cultures sur un socle commun

    Aujourd’hui, à l’Espace – c’est un détail idiot, mais il faut quand même le savoir –, nous ne faisons quasiment pas de publicité, nous n’imprimons même pas d’affiches pour tous les spectacles

  • Mohamed Guellati, auteur, metteur en scène, directeur artistique

    C’est dans la rue que Mohamed Guellati – comédien, metteur en scène, directeur de compagnie –  a joué son premier spectacle en 1981. Tout sauf un hasard.

  • Ilze de Lettonie (1948)

    Božs - prononcer Boch. Porter ce nom-là en 1948, année de son arrivée en France avec ses parents, n'était pas fait pour susciter la sympathie

  • Cirque Plume, arts du cirque (video)

    Bernard Kudlak raconte dans le spectacle "Recréation" les raisons qui l'ont amené à faire du cirque (dans ce spectacle, chaque artiste vient au devant de la scène raconter les raisons qui l'ont amené à faire du cirque).

  • Chez moi c’est ici maintenant malgré mon accent

    J'ai quitté la Sardaigne en 1962 pour venir à Besançon avec mon mari. Nous sommes venus retrouver ma tante. Mon mari a trouvé du travail très vite chez Baronchelli où mon oncle travaillait déjà donc on n’a pas eu de problèmes au départ.

  • ACCRORAP, danse

    Depuis sa création en 1989, la compagnie ACCRORAP, avec son chorégraphe Kader Attou, sillonne le monde, en Inde, à Alger, Venise ou Cuba et s'inspire de cet Ailleurs, empruntant ses danses.

  • Enseigner la langue : Abbé Chays en 1975

    Lors de l'assemblée générale de l'AATEM en 1975, l'Abbé Chays rappelle les efforts à faire pour l'enseignement des langues du pays d'origine et la responsabilité de l'Education Nationale et des parents.