Cité Amitié 1977-1983 : Madjid MADOUCHE - La cité Amitié en 1977

Sommaire

La cité Amitié en 1977
La cité Amitié était composée de trois bâtiments, le premier, Amitié 1 accueillait des travailleurs seuls, des primo-arrivants dans des appartements collectifs. Les chambres étaient prévues pour deux ou quatre personnes. Je ne me rappelle plus très bien mais il y avait une cuisine commune, un WC et une douche. On y trouvait aussi un sommier métallique et puis un petit matelas, une cuisinière un frigo, des placards. Ces logements ont été transformés ensuite en appartements. Les deux autres Amitié 2 et 3 accueillaient des familles réunies dans le cadre de la politique du regroupement familial dans des appartements pour familles nombreuses type HLM. Il y avait dans la cité un "foyer" situé entre les tours 1 et 2 qui devait logiquement servir de salle d'animation, de rencontres mais ce n'était plus le cas, il était simplement fermé par le gérant d’alors, proche de la retraite et dont la gestion était contestable.

Amitié

 

 

Partager cette page :
  • Cirque Plume, arts du cirque (video)

    Bernard Kudlak raconte dans le spectacle "Recréation" les raisons qui l'ont amené à faire du cirque (dans ce spectacle, chaque artiste vient au devant de la scène raconter les raisons qui l'ont amené à faire du cirque).

  • Mr X, marocain, rejoint sa femme

    « Je suis arrivé par regroupement familial. Mon épouse est de la même région du Maroc que moi. Je me suis marié là-bas au Maroc en 1997 et je suis arrivé en France en 2000. »

  • Chez moi c’est ici maintenant malgré mon accent

    J'ai quitté la Sardaigne en 1962 pour venir à Besançon avec mon mari. Nous sommes venus retrouver ma tante. Mon mari a trouvé du travail très vite chez Baronchelli où mon oncle travaillait déjà donc on n’a pas eu de problèmes au départ.

  • On est venus en contrat de migration

    M. et Mme El Garche, venus du Maroc, sont des habitants des tours de l'Amitié. Ils sont arrivés en France en 1970, et racontent les aléas du parcours de M. El Garche, ouvrier, chef d'équipe puis... chômeur et retraité.

  • ACCRORAP, danse

    Depuis sa création en 1989, la compagnie ACCRORAP, avec son chorégraphe Kader Attou, sillonne le monde, en Inde, à Alger, Venise ou Cuba et s'inspire de cet Ailleurs, empruntant ses danses.

  • Un jour, il y a eu 2 contrats de travail pour l’étranger

    Je suis née au Portugal dans un petit village qui s’appelle Girabolhos en 1965. Nous sommes 5 enfants, 4 filles 1 garçon, 4 enfants nés au Portugal et la petite dernière née en France en 74 l’année où on est arrivés.

  • L'AATEM et la politique du logement 1975

    L'abbé Chays expose les souhaits en matière de  politique du logement des immigrés à Besançon