Zoom encyclo

Qu'est-ce que la convention de Schengen

La Convention de Schengen (du nom du village luxembourgeois où elle a été signée en 1985) a permis la création d'un espace, composé par les territoires des États signataires, à l'intérieur duquel est possible la libre circulation.

Les pays qui se sont engagés dans la création de cet espace sont l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, l'Islande, l'Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, le Portugal et la Suède. À ces premiers signataires se sont joints la Suisse, l'Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, Malte, la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie et la Slovénie, puis, en 2011, le Liechtenstein.

La création de l’espace Schengen tente de concilier deux buts. Tout d’abord, les citoyens des États signataires de la convention peuvent circuler librement d’un pays à l’autre de cet espace, sans subir de contrôles. Les frontières « disparaissent » en quelque sorte. Ensuite, les contrôles aux frontières extérieures de l’espace Schengen, c’est-à-dire toutes les frontières avec des pays n’ayant pas signé le traité, sont renforcés. Notamment, les pays de l’espace se sont dotés du « Système d’information Schengen » (SIS), qui est un fichier informatique commun permettant de mieux contrôler les déplacements des personnes extérieures à cet espace.

Voir la carte de l’espace Schengen

Les personnes étrangères à l’espace Schengen rencontrent désormais davantage de difficultés pour entrer en Europe, même si ce n’est pas pour y rester. Les voyageurs provenant d’un pays pauvre doivent obtenir un visa d’un pays signataire du traité, ainsi qu’un « certificat d’hébergement » par un citoyen du pays de destination. Ils doivent aussi prendre une assurance rapatriement obligatoire, qui garantit qu’ils ne resteront pas dans l’espace Schengen pour se faire soigner. Les étrangers (Personnes nées dans un autre pays que celui où elles se trouvent) provenant de pays riches n’ont pas à remplir de telles obligations car ils ont de toute façon intérêt à rentrer chez eux à la fin de leur séjour.
Cette politique a pour but de limiter très fortement l’immigration légale, c’est-à-dire celle qui s’effectue avec l’accord du pays de départ et de celui d’accueil. Pour émigrer légalement, un étranger doit remplir de nombreuses conditions. Conséquence : ceux qui veulent de toute façon tenter leur chance en Europe, tentent d’y entrer illégalement. On peut donc penser que la création de l’espace Schengen a renforcé les tentatives d’entrées illégales, même si ces tentatives aboutissent souvent à des échecs.
L’espace Schengen ressemble ainsi à une « forteresse » à l’intérieur de laquelle chacun circule librement, comme dans une « passoire ». C’est pourquoi, lorsqu’il y a des problèmes d’immigration en Europe, on entend certains dirigeants politiques parler d’« Europe forteresse », puisque les personnes qui n’en font pas partie ne peuvent y entrer que très difficilement, pendant que d’autres critiquent l’« Europe passoire », puisque, une fois à l’intérieur de cet espace, tous les déplacements sont possibles !



Clandestins, sans papiers, personnes en situation irrégulière

Ces trois termes désignent exactement les mêmes personnes, mais en se plaçant de points de vue politiques différents.

Lire la suite 



Droit d’asile

Le droit d’asile est l’un des plus anciens droits de l’homme. Dès l’Antiquité, certains temples, en Grèce et à Rome, étaient inviolables, et des personnes pourchassées par des ennemis pouvaient s’y réfugier.

Lire la suite 



Esclavage et colonisation

Situation d’un homme privé de liberté, qui est devenu la possession d’un autre homme qui peut faire de lui ce qu’il veut,

Lire la suite 



État des migrations internationales

La population des pays pauvres continue de s’accroître, tandis que celle des pays riches stagne et vieillit. Dans les années qui viennent, des migrants en provenance de pays pauvres continueront d’affluer vers les pays les plus riches, qui auront besoin de main-d’œuvre.

Lire la suite 



Indochine

Les Français ont appelé « Indochine française » trois pays qu’ils ont conquis entre 1858 et 1893 : le Laos, le Cambodge et le Vietnam.

Lire la suite 



L'Alsace: chronologie

Un Alsacien qui a vécu entre 1865 et 1950 est né français. Il est devenu allemand en 1871, redevenu français en 1918, redevenu allemand en 1940. Il redevient français à 80 ans.

Lire la suite 



L'immigration portugaise en France en quelques lignes

Grands traits des migrations portugaises en France.

Lire la suite 



L'islam en France avant 1945

La France compte aujourd'hui, en 2016, selon les estimations couramment admises, entre 5 et 6 millions d’habitants de culture musulmane, dont 2 millions environ sont pratiquants, dans l’une des 2 450 mosquées ou salles de prières de l’hexagone (Besançon en compte 4).

Lire la suite 



La laïcité en Turquie

Elle a été imposée en Turquie par Mustapha Kemal, au pouvoir de 1922 à 1938.

Lire la suite 



Le catholicisme en France

Beaucoup de gens, et pas seulement les étrangers ou les Français issus des immigrations récentes et de culture non-chrétienne, ont du mal à « situer » la France aujourd’hui sur le plan religieux : pays chrétien ? Laïque ? Incroyant ? En voie de mutation religieuse ?

Lire la suite 



Les Arméniens en quelques lignes

La nation arménienne est originale à plusieurs égards :

Lire la suite 



Les enfants migrants dans le monde

On estime qu’aujourd’hui, environ un tiers des migrants sont des enfants ou des jeunes de moins de vingt ans. Ils représentent une proportion de plus en plus forte du flux total annuel de migrants en provenance des pays en développement.

Lire la suite 



Les harkis en quelques lignes

La guerre d’Algérie a opposé entre 1954 et 1962 l’armée française et des dizaines de milliers d’Algériens musulmans à d’autres Algériens musulmans nationalistes membres du FLN.

Lire la suite 



Les juifs de France

Les Juifs occupent une place importante dans l'histoire de la nation française. Au-delà des enjeux géopolitiques tournant autour du conflit israélo-arabe, il est nécessaire que les Français ou étrangers issus des immigrations récentes connaissent bien cette place.

Lire la suite 



Les Kurdes en Turquie

Sur 70 millions de Turcs, 15 millions environ sont kurdes. (Il sont 5 millions en Irak ; 6,5 en Iran, 1,5 en Syrie). Le Kurdistan turc est au sud-est de l’Anatolie . Capitale : Diyarbakir.

Lire la suite 



Les pieds noirs d'Algérie en quelques lignes

On appelle pieds-noirs les Européens venus s’installer en Afrique française du nord (AFN : Maroc, Algérie,Tunisie) au temps de la colonisation, notamment les Européens d’Algérie.

Lire la suite 



Les Roms en quelques lignes

Ce mot remplace depuis quelques années le mot « Tsigane ». Il désigne un groupe humain qui a migré en 4 ou 5 siècles (XI°-XV°) de l’Inde du Nord, sa région d’origine, jusqu’en Europe .

Lire la suite 



Les Soninkés

Un peuple d’Afrique sahélienne, installé dans la haute vallée du Sénégal, et qui compte 1 à 2 millions de membres. Ils sont partagés entre le Mali (région de Kayes), le Sénégal (région de Bakel) et la Mauritanie.

Lire la suite 



Les Turcs en France

Leur nombre est évalué à 400 000 environ (restés étrangers ou devenus français). C’est le sixième groupe d’origine étrangère résidant en France,

Lire la suite 



Libéria

Le Libéria, petit pays d’Afrique de l’ouest, entre la Sierra Léone, la Guinée Conakry et la Côte d’Ivoire a une histoire originale.

Lire la suite 



Note historique : L’AOF et l’AEF

Trois grands faits ou phénomènes actuels nous invitent à mieux connaître le passé colonial de l’Afrique noire ex-française, un passé qui les explique en grande partie :

Lire la suite 



Qu'est-ce qu'un étranger ?

Dans un monde marqué par les migrations, le terme d'« étranger » doit être défini précisément afin d'éviter toute incompréhension ou tout amalgame.

Lire la suite 



Qu'est-ce que la convention de Schengen

La Convention de Schengen (du nom du village luxembourgeois où elle a été signée en 1985) a permis la création d'un espace, composé par les territoires des États signataires, à l'intérieur duquel est possible la libre circulation.

Lire la suite 



Qu'est-ce que la double nationalité ?

Selon le site officiel Service-Public, « la double nationalité se définit par l’appartenance simultanée à la nationalité de deux États.

Lire la suite 



Quelques jalons sur l’histoire de la Franche-Comté et de sa population

Le nom de FRANCHE-COMTE désigne une des vingt-deux régions françaises créées le 2 juin 1960, dans le cadre d'un découpage qui vient d'être modifié. Ce nom renvoie à celui d'une « province » entrée dans le royaume de France au XVIIe siècle, dont la dénomination officielle était « la comté de Bourgogne ».

Lire la suite 



Qu’est ce que la discrimination ?

Selon la Halde (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Égalité), « une discrimination est une inégalité de traitement fondée sur un critère prohibé par la loi, comme l’origine, le sexe, le handicap, etc., dans un domaine visé par la loi, comme l’emploi, le logement, l’éducation, etc. »

Lire la suite 



Qu’est-ce que la nationalité ?

La nationalité est un concept plus récent qu’on ne le croit souvent. Le mot n’apparaît qu’au début du XIXe siècle.

Lire la suite 



Qu’est-ce que l’acculturation ?

Ce terme est plus net qu’ « assimilation ». Il signifie qu’un groupe ou un individu minoritaire perd totalement ses caractéristiques culturelles, à commencer, en général,  par sa langue, puis ses diverses coutumes et sa religion.

Lire la suite 



Qu’est-ce que l’assimilation ?

L’assimilation est un processus qui conduit à la perte des particularités linguistiques, culturelles, religieuses, etc., d’un groupe immigré ou d’un groupe « envahi ». Le groupe assimilé est toujours minoritaire en nombre, dans ce processus.

Lire la suite 



Qu’est-ce que l’insertion ?

L’insertion se joue au niveau social. On parle d’insertion lorsqu’un groupe minoritaire entre dans une société. L’insertion désigne ce processus, et elle s’oppose donc à l’exclusion, qui est le processus inverse, de rejet à la marge de groupes ou d’individus minoritaires.

Lire la suite 



Qu’est-ce que l’intégration ?

Il existe de nombreuses définitions de ce mot, car, comme le signale la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, il s’agit d’un terme « qui évolue en fonction du contexte politique ».

Lire la suite 



Qu’est-ce que l’Ofpra ?

L’Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides (Ofpra) est un établissement public, qui joue un rôle essentiel dans les migrations vers la France.

Lire la suite 



Qu’est-ce qu’être Français par acquisition ?

La définition de la nationalité française remonte au début du XIXe siècle, et elle a varié au cours du temps.

Lire la suite 



Qu’est-ce qu’un bidonville ?

Un bidonville est un habitat précaire. On ignore l’origine exacte de ce terme. Certains affirment que les habitants récupéraient des bidons pour confectionner leurs abris-maisons.

Lire la suite 



Qu’est-ce qu’un immigré ?

D’une certaine façon, il est extrêmement simple de définir ce terme : un immigré est un migrant (personne se déplaçant d’un pays à l’autre pour tenter de s’y établir) considéré du point de vue du pays d’accueil, dans lequel il entre, donc dans lequel il immigre.

Lire la suite 



Qu’est-ce qu’un migrant ?

Un migrant est une personne qui se déplace entre son pays et des pays étrangers, ou qui rentre dans son pays depuis l’étranger. Les raisons de la migration peuvent être diverses.

Lire la suite 



Qu’est-ce qu’un réfugié ?

« Un réfugié est une personne qui, ‘‘ craignant avec raison d’être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques, se trouve hors du pays dont elle a la nationalité et qui ne peut ou, du fait de cette crainte, ne veut se réclamer de la protection de ce pays ’’. (Convention de 1951 relative au statut des réfugiés).

Lire la suite