Qu’est-ce que l’acculturation ?

Ce terme est plus net qu’ « assimilation ». Il signifie qu’un groupe ou un individu minoritaire perd totalement ses caractéristiques culturelles, à commencer, en général,  par sa langue, puis ses diverses coutumes et sa religion.

Le groupe minoritaire disparaît alors, absorbé par le groupe dominant.
Les processus d’acculturation sont très complexes. Ils sont analysés par les sociologues et les ethnologues. Avant d’en arriver à l’acculturation se produit un processus de déculturation, qui est une dégradation progressive des caractéristiques culturelles d’un groupe soumis à une culture étrangère dominante.
« Acculturation » est également employé dans un tout autre sens, positif. Le mot désigne alors le processus qui permet à un individu d’adopter une autre culture et de s’assimiler sans aucune tentation « communautariste », de repli culturel et social sur une communauté. L’acculturation est alors le processus nécessaire au bon fonctionnement de la société dans son ensemble, sans heurts entre communautés culturelles.

Partager cette page :
  • Qu’est-ce que l’assimilation ?

    L’assimilation est un processus qui conduit à la perte des particularités linguistiques, culturelles, religieuses, etc., d’un groupe immigré ou d’un groupe « envahi ». Le groupe assimilé est toujours minoritaire en nombre, dans ce processus.

  • Qu’est-ce que la nationalité ?

    La nationalité est un concept plus récent qu’on ne le croit souvent. Le mot n’apparaît qu’au début du XIXe siècle.

  • Qu’est-ce qu’être Français par acquisition ?

    La définition de la nationalité française remonte au début du XIXe siècle, et elle a varié au cours du temps.