Qu’est-ce qu’un immigré ?

D’une certaine façon, il est extrêmement simple de définir ce terme : un immigré est un migrant (personne se déplaçant d’un pays à l’autre pour tenter de s’y établir) considéré du point de vue du pays d’accueil, dans lequel il entre, donc dans lequel il immigre.

Tandis que du point de vue de son pays de départ, le migrant est un émigré : il en est parti. Pourtant, derrière cette apparente simplicité se cache une question un peu plus complexe : qu’est-ce qui différencie un immigré d’un étranger ?

 

Pour y répondre, la Cité nationale de l’histoire de l’immigration rappelle que « l’usage du terme ‘‘ immigré ’’ s’est généralisé depuis le milieu du XXe siècle pour désigner l’immigration de main-d’œuvre. Depuis 1945, on parle couramment de main-d’œuvre immigrée ou de travailleurs immigrés et le terme tend, dans la langue courante, à remplacer celui d’ ‘‘ étranger ’’. À partir du début des années 1990, ‘‘ immigré ’’ est devenu une catégorie statistique, utilisée par les démographes pour désigner toute personne habitant en France et qui n’y est pas née. Un immigré peut ainsi ne pas être étranger – c’est le cas des individus nés à l’étranger et naturalisés Français. Et un étranger peut ne pas être immigré, s’il est né étranger sur le sol français. »
En 2005, la France comptait 3,5 millions d’étrangers et près de 5 millions d’immigrés, pour un quart originaires de l’Union européenne. « La part des immigrés originaires des pays d’Europe orientale, hors Union européenne, et d’Afrique subsaharienne s’est fortement accrue depuis 1990, plus fortement que celle des immigrés originaires des pays du Maghreb. Au total, les immigrés représentent 8,1% de la population », toujours selon la CNHI.
L’expression « immigré de la deuxième ou troisième génération » s’est largement répandue ces dernières années, bien qu’elle soit un non-sens : l’immigré est la personne qui s’est installée dans un pays étranger, et non ses descendants qui sont devenus des nationaux de ce pays ou sont restés des étrangers. De même, l’expression « personnes issues de l’immigration » stigmatise une certaine catégorie de la population, alors que, dans un pays comme la France qui a toujours été un carrefour dans les déplacements des peuples, nous sommes tous issus d’une immigration plus ou moins ancienne.

Partager cette page :
  • Qu'est-ce que la convention de Schengen

    La Convention de Schengen (du nom du village luxembourgeois où elle a été signée en 1985) a permis la création d'un espace, composé par les territoires des États signataires, à l'intérieur duquel est possible la libre circulation.

  • Qu'est-ce qu'un étranger ?

    Dans un monde marqué par les migrations, le terme d'« étranger » doit être défini précisément afin d'éviter toute incompréhension ou tout amalgame.