L'immigration portugaise en France en quelques lignes

Grands traits des migrations portugaises en France.

•    Les Portugais étaient 50 000 en France en 1962. En 1975, ils étaient 750 000, soit la première communauté étrangère en France. Ils sont encore 555 000, sans compter 236 000 binationaux.
•    Pourquoi cette émigration massive dans les années 60-70 ? Pour fuir la pauvreté d’un pays économiquement attardé. Et, pour les jeunes hommes, pour fuir un long service militaire dû aux guerres coloniales menées alors en Angola, Mozambique et Guinée-Cap-Vert.
•    Les Portugais de France sont essentiellement originaires du Nord du pays (Minho, Tras-os-Montes). En France, ils sont présents dans toutes les régions.
•    Après des débuts difficiles (le bidonville de Champigny-sur-Marne comptait 10 000 habitants en 1964), les Portugais ont nettement amélioré leur situation (habitat, enracinement économique, études des enfants) en France, cependant que le Portugal lui-même connaissait des changements très positifs (chute de la dictature en 1974, entrée dans l’Union européenne en 1986, progrès économiques).
•    Les Portugais de Franche-Comté sont plus de 10 000, présents dans toutes les agglomérations importantes. Chaque année en mai, un grand pélérinage rassemble beaucoup d’entre eux à Mont-Roland, près de Dole, en l’honneur de ND de Fatima.

Un auteur de référence : Marie-Christine Volovitch-Tavares.

Partager cette page :
  • Jardins familiaux

    L’association Les Jardins familiaux existe à Besançon depuis 1896. C’est l’abbé Jules Lémire, député du Nord, qui est à l’origine de ce concept, rappelle Ludovic Ellena, permanent aux Jardins familiaux.

  • Note historique : L'immigration portugaise en France

    L’immigration portugaise en France est récente (la fin des Trente Glorieuses) et massive. Pourquoi cet afflux torrentiel en 1960-75 ? Pourquoi vers la France ?

  • Un jour, il y a eu 2 contrats de travail pour l’étranger

    Je suis née au Portugal dans un petit village qui s’appelle Girabolhos en 1965. Nous sommes 5 enfants, 4 filles 1 garçon, 4 enfants nés au Portugal et la petite dernière née en France en 74 l’année où on est arrivés.

  • Portugal : témoignage de M. Da Costa

    M. Da Costa explique les raisons de son départ du Portugal pour Besançon, le 28 octobre 1964, et nous raconte ce qu'il a ressenti en arrivant.

  • Immigration et travail à Besançon (depuis 1945)

    Depuis la 1° Guerre mondiale, événement fondateur sur cette question, et jusqu’aux années 70, l’appel à la main d‘oeuvre étrangère a été une constante de l’économie française. Besançon n’échappe pas à la règle.

  • Le Portugal est son pays-émotion

    Paula, âgée alors de 11 ans, est arrivée en France, à Valentigney, en 1971, accompagnée de ses parents et de son petit frère de 4 ans. Elle venait du Portugal.